Hamodia sort son grand jeu

Publié le par Jonat

HAMODIA SORT SON GRAND JEU
Hamodia fait une entrée remarquée dans le paysage de la presse francophone israélienne.


U
n nouveau journal ?
Pas tout à fait… Hamodia – l’Informateur, en français – est la version hebdomadaire francophone de son homologue israélien qui s’adresse à la communauté orthodoxe. De mouvance hassidique, il est le rival du quotidien orthodoxe de tendance lithuanienne, Yated Neeman.
Son originalité réside dans sa grande ouverture au monde juif dans son ensemble, démarche qui répond à un des enseignements les plus populaires du hassidisme.
A l’inverse, le journal du mouvement lithuanien se distingue par son conservatisme et sa volonté de rester concentré sur le public auquel il s’adresse.
En effet, le quotidien qui existait déjà en hébreu, opéra une révolution avec l’édition de sa version anglophone. On attendait alors, légitimement, son équivalent en langue française pour la diffusion du message hassidique.
La ligne rédactionnelle du journal n’y fait d’ailleurs pas défaut : on note une grande ouverture au monde économique et à l’actualité internationale. Il fait aussi preuve d’un grand professionnalisme au niveau esthétique : tant le journal que le magazine adoptent un graphisme moderne et donnent une bonne impression dès le premier regard. On y voit parfaitement l’œuvre d’une supervision américaine lui donnant son style aussi moderne qui le rend attrayant et apprécié dès sa sortie.
Un nouveau journal ?
En effet, dans la presse francophone israélienne, il s’agit réellement d’un nouveau souffle. Son expérience déjà solide dans les précédentes versions, ainsi que sa direction francophone, va sans aucun doute placer le journal dans le groupe de tête de la presse francophone !
 

Publié dans Média

Commenter cet article