Ministère des Cultes

Publié le par Jonat

La Knesset autorise la création du Ministère des Cultes

Avec une majorité de 51 voix contre 37, la création du nouveau bâtiment pour le ministère des cultes a été approuvée, sous l’égide du ministre Itshak Cohen du parti Shass. Une partie des députés du parti Israel Beitenou se sont éclipsés au moment du scrutin, tandis que les autres membres présents à l’assemblée ont votés ‘contre’. « La corruption dominait à une époque où n’y siégeait aucun ministre, aujourd’hui ce ministère sera exemplaire et il y règnera une totale  transparence »

itshakcohen.JPG

U

n nouvel édifice pour le ministère des cultes. La Knesset a rati­fié la demande du gouvernement pour des modifications du bâti­ment du ministère des cultes, et de l’extension des pouvoirs du ministre en charge, Itshak Cohen de Shass.

51 députés ont ratifié le projet, 37 s’y sont opposés, mais aucun ne s’est abstenu. Les députés Israel Beitenou présents au parle­ment se sont opposés au projet. Malgré l’absence des autres députés du parti pendant le vote, il est à préciser qu’aucun d’entre eux n’a manqué à l’appel lors des deux amendements de la session parlementaire afin de voter en faveur du gouverne­ment. 

Plusieurs des députés arabes siégeant dans l’opposition ont créés la surprise en s’éclipsant du scrutin. Certains députés du parti travailliste au pouvoir ont même désapprouvé la proposi­tion. Nonobstant, le député travailliste, Yoram Marciano, à quant à lui voté en faveur de la création du ministère, à l’encontre des recommandations de son parti. « Je pense que le parti travailliste s’est comporté aujourd’hui de façon hypocrite et partisane, explique-t-il. Dans le cadre des accords de coali­tion, il nous a été garanti le ministère des Sciences et de la Culture, contre notre engage­ment en faveur du parti Shass dans la gestion du cabinet en charge des Cultes », dit-il, accu­sant ses coreligionnaires d’effectuer « des zigzags inces­sants qui n’amènent nulle part ». 

Les membres du parti Shass ont œuvré avec ténacité dans les heures qui ont précédées la rati­fication, afin de s’assurer de la majorité pour l’adoption de leur projet. Les députés, avec à leur tête le ministre Itshak Cohen, ont travaillés dure pour ne pas s’essuyer une défaite, évitée de peu la semaine précédente où le vote à été repoussé à cause des difficultés pour l’obtention de la majorité. Le ministre Itshak Cohen s’est juré « de ne pas lever un verre tant que le dernier des fonctionnaires du service des cultes n’aura pas reçu son salaire ». Déclaration faite en fond de crise profonde dans les circonscriptions, qui a même engendré une cessation des services funéraires dans certains cas. 

Dans l’opposition, Zahava Gal-On, chef du parti Meretz, accuse le gouvernement d’acheter la loyauté du parti Shass dans un dernier instinct de survie, au détriment des contribuables. « Ils continueront à refiler des jobs à leurs proches et octroie­ront de l’argent aux orthodoxes sur le dos du public laïc. Le gou­vernement Olmert corrompt Shass pour parvenir à un apai­sement total préalable à la publication du rapport Winograd », avance-t-elle. 

Itshak Cohen promet qu’il n’existera plus de différencia­tions de salaire dans les circons­criptions, et que toutes les déficiences du système antérieur seront réparées. « La corruption dominait à une époque où n’y siégeait aucun ministre, doré­navant ce ministère sera exem­plaire et il y régnera une totale  transparence, il en ressortira une sanctification du Nom divin  », conclut-il. 

Tiré du journal Haaretz

Publié dans Actualité

Commenter cet article