5769: Récession mondiale ou la fin du matérialisme

Publié le par Rav Henri Kahn

Récession 2008« Qui va s’enrichir, et qui va s’appauvrir… »

Par Rav Henri Kahn

 

D

urant la prière de Roch Hachana, dans l'un de ses passages les plus prenants selon le rite ashkénaze, dans l'ajout attribué à rav Amnon de Mayence - tué pour avoir refusé d'abandonner sa foi - on rappelle qu'en ce jour redoutable est scellé le sort des pays et des individus, que tous les événements de l'année à venir dépendront du Jugement divin de ce jour de début d'année :

        « Comme le ferait un berger de son troupeau, faisant passer ses bêtes sous sa canne, Tu fais passer toute âme vivante la compte et la dénombre, décidant de son sort, fixant à toutes Tes créatures leur limite, et scellant leur jugement. A Roch Hachana, elles sont inscrites, et à Yom Kippour, elles sont fixées. Combien passeront, combien guériront, qui vivra et qui mourra, qui est à sa fin, et qui ne l'est pas, qui par l'eau, qui par le feu, qui par l'épée, qui par des bêtes sauvages, qui par la faim, qui par la soif, qui par un tremblement de terre, qui par une épidémie, qui sera étranglé, qui sera lapidé, qui connaîtra la tranquillité, qui vivra dans l'agitation, qui dans le calme, qui dans le trouble, qui arrivera à la paix, qui connaîtra les épreuves, qui s'appauvrira, qui s'enrichira, qui tombera, qui montera… »

« Ountané tokef » – Moussaf de Roch Hachana

 

Dans les synagogues, ce passage est dit avec une grande ferveur. La conscience du fait que telle est la réalité de ce jour y contribue beaucoup, chaque fidèle selon sa compréhension propre de cette notion.

Wall Trade Center - septembre 2008Que faire pour accroître celle-ci ? Très certainement, un certain travail sur soi est nécessaire, une connaissance de nos sources. Puis, le jour venu, il est possible de se laisser porter par les prières et les seli'hoth, lesquelles ont d'ailleurs été déjà exprimées les jours précédant la fête.

Mais s'il faut dire qu'une personne à l'aise sur le plan matériel se sentira moins angoissée par le Jugement divin qu'une personne qui connaît des difficultés et la pauvreté, il n'en reste pas moins vrai qu'une vigilance s'impose quant à soi en ce jour qui précède les jours redoutables…  

Or nous avons été frappés par le fait que, ces dernières années, la Providence divine semble nous aider à mieux intégrer le sens du Jugement de ces jours redoutables : voici quelque sept ans, deux semaines avant le mois de Tichri, le monde que nous connaissions jusqu'alors a tremblé, quand les deux Tours Jumelles de New York ont fait l'objet d'un attentat mémorable, marquant la fin d'une ère, et ouvrant a priori le début d'une autre période, la montée d'un islam haineux face à une Amérique qui n'est plus si redoutable qu'elle en avait l'air. La sécurité relative que la présence d'un « policier du monde » pouvait nous inspirer a perdu de sa réalité, et ce bouleversement ne fait que s'accentuer depuis lors.

...fin du materialisme ?Cette année nous voici à nouveau frappés par une crise, juste deux semaines avant Roch Hachana : la sécurité que chacun pouvait ressentir de son côté - en fonction de son compte en banque et de l'argent qui y était placé - cède la place a de grandes angoisses quant à l'avenir ; de grandes banques s'effondrent, les places de bourse sont en déconfiture, les investissements les plus sûrs deviennent douteux, la crise risque de s'étendre au monde entier, puisque nous vivons tous dans un village global, concerné par la moindre fluctuation financière de quelque place que ce soit, à plus forte raison, dans une crise de cet ordre ! Quant à ceux qui n'ont pas d'argent placé, ils sont tout autant menacés, car, s'ils dépendent des bienfaits des autres, il est clair que les aides que reçoivent les pauvres vont en souffrir. Même sans cela, qui sait, vu au jour d'aujourd'hui, quelles incidences économiques cette crise ne va-t-elle pas avoir sur l'ensemble du système économique moderne ?

Peut-être le jeu va-t-il se calmer dans les semaines qui viennent ! Mais cela n'a en fait aucune importance : à l'heure actuelle, quand nous, le peuple juif, savons que nous allons nous présenter devant l'Eternel et que notre avenir pour toute l'année - voire pour les années à venir - va être scellé, cette incertitude que nous ressentons tous, peut nous permettre de mieux appréhender ce que signifie « qui s'appauvrira, qui s'enrichira ». Ce n'est pas si théorique que cela en a l'air, c'est une possibilité proche de nous, qui nous menace réellement…  

Wall Street Crash ! 1929Nous nous sommes évidemment précipités sur un calendrier pour vérifier si les dates de la crise de 1929 tombaient cette année-là pendant la période des « yamim noraïm ». Mais non : commencée le jeudi 24 octobre, suivie une semaine plus tard du fameux « jeudi noir », date qui coïncide précisément au lendemain de la fête de Sim'hath Torah de l'étranger… Ceci reste tout de même une date assez remarquable…

On pourra tout juste en conclure que le jugement de cette année-là a été rapidement mis en exécution…

 

Certains veulent voir dans la nouvelle crise qui ébranle les bases mêmes du monde capitaliste la fin d'un empire, celui de l'Occident dans son matérialisme et son pouvoir financier. Peut-être.

 

En tout cas, il importe que nous sachions entendre cet appel de la Providence divine et tout faire pour mieux intérioriser ce que signifie ce Jugement de début d'année.

A nous d'espérer que la nouvelle année sera une année de réussite et de prospérité pour tout le peuple juif, dans la paix et le calme, une année de prise de conscience des données spirituelles desquelles nous dépendons et d'approfondissement de la Tora. Une année où, enfin, le Maître du monde décide que la période d'exil et d'attente du Machia'h a suffisamment duré et nous envoie enfin la Délivrance finale, de nos jours, bientôt !

 

Rav Henri Kahn, Kountrass News (édito Oct. 2008)

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Au sujet de rav Amnon 01/07/2009 14:58

BS"D

>> tué pour avoir refusé d'abandonner sa foi

Et, faut-il ajouter, après avoir été cruellement torturé et mutilé...

Moshé 08/02/2009 16:31

Comme je l'ais déjà dit dans Juif.org, sympa ton topo, mais à l'envers, c'est bizard, tu ne réagit pas ?

Léava.fr 12/10/2008 13:58

L'avis du Rav Ron Chaya sur la crise :

"Il est écrit, entre autres dans le Maharal, qu'avant que la royauté suprême de D. se dévoile sur terre, les autres royautés devront perdre leur pouvoir.
Or il est certain que l'argent est aujourd'hui peut être le roi le plus puissant du monde. Il est donc naturel qu'il y ait une crise à ce niveau.
Le Rav Réouven Guerchenovitch Zatsal, qui était un des grands kabbalistes en Israël il y a une vingtaine d'années, a affirmé qu'à l'époque de la guéoula le dollar vaudrait à peu près la valeur du papier de toilettes !!!"