On a nos retraites !

Publié le par Jonat

RETRAITES : LA REVOLUTION SOCIALE EST EN MARCHE !

Depuis le 1er janvier 2008, Israël a enfin droit à une couverture sociale décente pour ses retraités. Les israéliens cotiseront dorénavant  jusqu'à 15% de leur salaire pour le 3e âge.


 
L
’instigateur de cette nouvelle convention du travail n’est autre que le ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Emploi, Eli Ishaï. En effet, le parti Shass auquel il est a la tête, avait basé sa campagne électorale de 2007 sur le social et ses profondes réformes à opérer dans le pays.

 

Aujourd’hui c’est chose faite, puisque le 30 décembre 2006 - jour de la signature de l’accord sur la retraite obligatoire entre la confédération syndicale et le gouvernement - entrera dans l’histoire comme étant le début de la révolution sociale. Date historique qui n’a de précédent que le 1er Janvier 1995, jour où l’assurance maladie devient obligatoire.

 

retraites.JPGIsraël a un retard de 36 ans sur la France, puisque c’est la loi de 1972 qui donne droit à une retraite complémentaire obligatoire pour tous les salariés français. Paradoxe intéressant, puisque l’État d’Israël créé en 1948 fut fondé sur l’idéologie socialo-communiste avec à sa tête un certain David Ben-Gourion, chef du parti travailliste. Contrairement à la France, puisque c’est précisément en cette période que le Général de Gaulle créa la Sécurité Sociale et lança la machine sociale qui évoluera constamment avec ses différents gouvernements de droite.

 

La situation était jusqu’à ce jour catastrophique, puisque après plus d’un demi-siècle après sa création, Israël versait par l’intermédiaire de la sécurité sociale la pension la plus basse de tous les pays occidentaux ! 

Dorénavant, le salarié israélien aura le droit à une protection sociale dans ses vieux jours. Il pourra toucher jusqu’à 80% de son salaire après 46 ans de cotisation. Cette reforme sociale s’étalera sur 5 ans, passant de 2,5% à 15% du salaire brut, et réparti au 2/3 entre le patronat et le salarié. Le bénéficiaire devra donc cotiser en 2013, 5% de son salaire en plus de ses cotisations habituelles.

 

Une avancée importante pour la cohésion sociale qui ne demande qu’à se développer et évoluer, la cotisation n’étant imposée à l’employeur qu’au bout de 9 mois d’embauche. Effectivement,  même s’il y est  astreint, rien n’oblige un patron à garder ses employés qui revendiqueraient une prétendue retraite complémentaire…

Publié dans Actualité

Commenter cet article

caroline 29/12/2009 01:28


Ton blog est formidable. Je suis tombée dessus du fait de la gravure mettant en scène Titus. En effet, j'ai été subjuguée par un tableau d'auteur inconnu exposant le mariage de Titus et de
Bérénice. Je cherche donc des infos via internet afin d'en savoir plus sur l'histoire de ce tableau.
Amitiés
Caro


Moshé Boughanim 30/01/2009 02:35

Comme c'est bien, bravo Jonat, j'aimerais bien que l'on puisse exposer à la'ide d'un article le problème du financement de ces mouvements matyres !, du rôle de certains état dans le véritable noeud de ce problème, qui n'est pas l'idéalisme, mais purement et simplement le fric ! Depuis le holdup du siècle d'arafat, plus de 25 milliards de $ dans une seule banque genevoise, il y aurait à débatre et faire des pressions sur les véritables commanditaires de ce conflit et qui ne sont autres que des groupes financiers ! Merci d'avance